Lettre à mon frere vivant à l'étranger

Bismillah Ar Rahman Ar Rahim...
Cet article présente la traduction française d’une lettre envoyée par Hassan Al-Bannâ à l’un de ses disciples parti étudier en Occident. Cette lettre rappelle à son destinataire et à tous les Musulmans que le premier et plus important objectif de la vie du Musulman c’est de plaire à Dieu et de vivre en harmonie avec Sa Loi sacrée. Elle rappelle aussi que les études ne devraient pas être un objectif en soi ni viser à amasser des biens matériels. Les études constituent une préparation nécessaire à un projet d’action profitable pour soi et pour l’humanité toute entière.
 
 

À mon frère en Islam — que Dieu te garde et te protège —,

 

 

Louange à Dieu car il n’y a de Dieu que Lui. Que la paix et les bénédictions soient sur Muhammad, qui fut envoyé comme une miséricorde à toute l’humanité, ainsi que sur sa famille, ses Compagnons et tous ceux qui se maintiennent dans la voie de la Sharî`ah jusqu’au Jour du Jugement.

 

Que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur toi lorsque tu voyages dans un but noble et animé d’une bonne intention. Paix et bénédictions sur toi lorsque tu reviendras avec un projet solide et une cause sérieuse. Que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur toi alors que tu sers l’Islam à l’aide des meilleurs fruits de la science et du savoir.

 

Cher frère,

 

Tu seras parmi des gens que tu ne connaissais pas auparavant et des mentalités auxquelles tu n’es pas habitué. En toi, ils verront le modèle du Musulman. Assure-toi donc de leur présenter le meilleur exemple et qu’ils aient de toi la meilleure image, afin qu’ils comprennent que le mot « musulman » exprime la vertu et la noblesse.

Auprès de toi se trouve un précieux dépôt, en la personne de ta vertueuse épouse, apprécie sa présence. Soit pour elle un fidèle compagnon. Apporte-lui confort et bonheur. Partage avec elle la joie sans négliger l’acquisition de tes droits ni l’accomplissement de tes devoirs.

 

Lis ces quelques mots émanant de mon amour sincère à ton endroit, en tant que grand frère exprimant à ses frère et sœur ses meilleurs vœux de bonheur.

  1. Ô mon frère, excelle dans l’obéissance à Dieu dans toutes tes affaires. Sache qu’Il te surveille continuellement, te voit et embrasse tout ce qui te préoccupe, où que tu sois. Il connaît la tricherie de tes yeux et tout ce que ton cœur cache. Fais de ton mieux pour que Dieu ne te voit agir que dans ce qui lui plaît.

    Ne sois pas inattentif dans ton observance de l’Unique — Glorifié et Exalté soit-Il —, sinon Satan s’infiltrera en toi et tu seras accablé par les murmures de tes caprices et de tes désirs. Sois certain, cher frère, qu’un cœur conscient pendant l’obéissance à Dieu ne sera jamais approché par Satan. S’il se détourne cependant de la conscience de Dieu, il attirera le mal en lui et sera habité par les caprices et les désirs. Renforce donc ton cœur par l’observance de Dieu, et dans la vigile cherche refuge contre ce qui t’entoure et ne sois pas de ceux qui sont insouciants.

  2. Accomplis en leurs temps les actes obligatoires que Dieu t’a prescrits. Ne les néglige pas en les retardant sous prétexte que tu es occupé par ton travail ou pour d’autres raisons. Il s’agit d’une ruse de ton âme et de tes propres caprices : « …Et ne suis pas la passion : sinon elle t’égarera du sentier de Dieu. » [1]

    Comprends aussi, mon cher frère, que l’on ne peut se rapprocher de Dieu d’une façon plus aimée de Lui que par l’accomplissement des actes obligatoires comme le précise le hadith d’
    Al-Bukhârî. Veille donc à ne pas négliger les actes obligatoires et à ne pas te laisser gagner par la paresse pendant leur accomplissement : ce sont les droits que Dieu a sur toi.

    Attache-toi fermement à la prière et accomplis le jeûne. Si tu es complètement incapable de jeûner, alors d’après la parole de Dieu — Exalté soit-Il — tu bénéficies d’une dérogation : « …Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu’[avec grande difficulté], il y a une compensation : nourrir un pauvre. Et si quelqu’un fait davantage de son propre gré, c’est pour lui ; mais il est préférable pour vous de jeûner, si vous saviez. » [
    2] Mais attention à ne pas prendre ce verset comme une excuse pour tes manquements.

    Jeûner malgré les difficultés sur une terre d’Occident t’apportera une précieuse récompense et constituera un actif sur ton compte : cela fait plaisir à ton Seigneur et constitue un bien pour toi. Alors ne tente pas de rompre le jeûne à moins que tu ne puisses l’accomplir complètement.

    Inutile de te conseiller davantage au sujet de tes obligations. Elles représentent en définitive ton capital. Dans quel état se trouvera celui qui gaspille son capital, quelle serait sa position parmi les actionnaires de demain ?

  3. Passe le plus de temps possible à accomplir des œuvres surérogatoires comme s’il s’agissait d’actes d’adoration obligatoires. Accomplis les prières surérogatoires. Multiplie les demandes de pardon et les louanges envers ton Seigneur Glorifié. Souviens-toi que l’invocation durant le voyage ou l’expatriation est exaucée. Multiplie donc tes invocations en secret et dans l’humilité. N’aie de cesse d’évoquer Dieu. Le Prophète — paix et bénédictions sur lui — a conseillé à `Alî — que Dieu l’agrée — de constamment humecter sa langue par l’évocation de Dieu. Ne quitte pas cette voie qui ne pourra te mener que sur le chemin du devoir et de l’obéissance. [Les invocations sont pour toi comme] un investissement aux multiples récompenses. L’évocation de Dieu au milieu des nations inconscientes brille comme une lumière. Alors profite de ton temps car il est comme une saison de récolte des récompenses pour l’Au-Delà que Dieu réserve à ceux qui souhaitent en saisir l’opportunité et en tirer profit.

  4. Augmente ta récitation du Saint Coran avec compréhension et méditation. C’est une guérison pour l’âme et un réconfort pour le cœur. Choisis-en un passage à lire au début du jour et un passage à lire à la fin du jour, cela sera pour toi le meilleur début et la meilleure fin.

  5. Tu trouveras dans les délices de la vie et les plaisirs de ce monde ce qui fait pencher le cœur, impressionne la raison, attire l’œil et désoriente les esprits faibles. Ne laisse pas ces appâts t’éloigner de la vertu et te pousser à oublier l’Au-Delà : « Et ne tends point tes yeux vers ce dont Nous avons donné jouissance temporaire à certains groupes d’entre eux, comme décor de la vie présente, afin de les éprouver par cela. Ce que Dieu fournit [au Paradis] est meilleur et plus durable. Et commande à ta famille la prière et accomplis-la avec persévérance. Nous ne te demandons point de nourriture : c’est à Nous de te nourrir. La bonne fin est réservée à la piété. » [3]

    Sache mon cher frère qu’au regard de Dieu, tous ces plaisirs ne pèsent pas plus lourd que l’aile d’un moucheron et qu’ils ne mènent ni à l’honneur ni à la vertu. Ils ne sont rien d’autre que l’expression des caprices et les pièges de la séduction. Alors prends soin de ne laisser Satan te tromper ou bien tu plongeras dans les abysses du péché et de la corruption. Souviens-toi toujours des paroles de Dieu — Exalté soit-Il — : « On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent : femmes, enfants, trésors thésaurisés d’or et d’argent, chevaux marqués, bétail et champs ; tout cela est l’objet de jouissance pour la vie présente, alors que c’est près de Dieu qu’il y a bon retour. » [
    4]

    Le Livre de Dieu ne cesse de rappeler ces faits. Alors ne sois pas de ceux qui privilégient la vie ici-bas à celle de l’Au-Delà, ou de ceux qui, trompés par les apparences des choses, ne considèrent pas leur essence. Tous les plaisirs apportés par la civilisation contemporaine ne conduiront à rien d’autre qu’à la souffrance, une souffrance qui l’emportera sur leur attrait et retirera leur douceur. Évite donc les aspects mondains de ces gens. Ne les laisse pas prendre le dessus et te tromper, si tu veux faire partie des successeurs.

  6. Cher frère, ce que Dieu nous a rendu illicite est considéré comme licite par ces gens-là. Ainsi, quand ils commettent un acte illicite, ils ne sentent aucune honte et ne s’en abstiendront nullement. Ne cède pas à leurs caprices et ne t’associe pas à eux dans leur péché. Car tu ne seras pas exempté de rendre compte devant Dieu — Exalté soit-Il — et tu n’auras pas d’excuse recevable le Jour du Jugement.

  7. Ne cherche pas la compagnie de leurs filles et ne laisse pas se développer entre vous une amitié particulière ou une relation sentimentale. Si cette sorte de fréquentation est un péché pour d’autres, alors cela l’est doublement pour toi et tu en mesures la gravité. Bien que tu sois connu comme une personne décente et digne de confiance, je soulève cette question pour te mettre en garde contre la débâcle des péchés et afin que tu ne trébuches jamais.

    Laisse le contentement combler ta chasteté et la convenance ta dignité.

  8. De l’alcool ne t’approche point. Et n’utilise pas le climat comme excuse, car lorsque Dieu l’a rendu illicite, il avait pleine connaissance de tous les types de climats mais n’a exclu aucun pays ni aucune nation de cette prohibition. Dieu — Exalté soit-Il — l’a rendu illicite sans aucune marge de doute et sans aucune exception. Alors prends garde de ne le laisser occuper une partie de ton abdomen sinon il l’entachera tel un point noir sur une peau immaculée.

    Sois déterminé autant que possible à ne pas toucher au premier verre. Car une fois que le premier verre aura endormi ta raison, il sera suivi par un deuxième puis un troisième, lesquels te feront sombrer dans un gouffre dont il sera difficile de t’échapper ; tu te seras compromis et compromis d’autres gens avec toi. Même si tu expies ce péché par la repentance, tu ne pourras pas retrouver ta pureté originelle et ta superbe crédibilité.

  9. Ne goûte à rien dans ces restaurants qui servent la nourriture interdite comme le porc ou la viande morte. Dans ce qui est licite il y a de quoi remplacer cette nourriture et de quoi se contenter. Alors ne goûte pas l’interdit et ne laisse pas ta chair s’en nourrir, faute de quoi elle ne méritera que le feu. Dieu a interdit ce qui est impur : « …Il leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises… » [5]

    Alors délaisse ce qui est mauvais pour ce qui est bon.

  10. Quant aux casinos, aux boîtes de nuit et autres lieux de vanité, ton temps est bien trop précieux pour le perdre là-bas.

    J’ai réfléchi à l’adage disant « Le temps, c’est de l’argent » et je ne l’approuve pas. Le temps est bien plus précieux que l’argent, car le temps c’est la vie. N’est-il pas vrai que la vie ne dure que quelques heures et que l’on ne sait jamais quand elle se termine ? Cher frère, sois rigoureux avec ton temps. Ne l’utilise que pour ce qui a du sens et tire ton plaisir de ce qui est permis.

    Dans les cieux, il y a le calme et, sur terre, la beauté. Dans les jardins, il y a la fraîcheur et il y a en toi un signe. Dans la mer, il y a la puissance et, dans l’air, une nourriture. Prends de tout ceci réconfort pour ton âme et guérison pour ton esprit. Et ne gaspille pas ton temps en étant insouciant car cela t’éloignera du bien et te conduira vers le mal.

  11. Sois perspicace dans ta critique, sois juste et sociable. Que la bonté des gens ne te fasse pas oublier leur méchanceté et que leur méchanceté ne te blesse pas au point de te faire oublier leur bonté. Étudie-les plutôt comme le ferait un chercheur ou un observateur. Embrasse toutes leurs affaires de ton savoir, puis examine-les avec discernement. À ton retour, présente aux tiens et à ta nation le bien que tu y aura trouvé et reviens-en victorieux et conforté. Quant au reste, rejette-le et ne reviens pas avant de t’en être lavé les mains et libéré ton esprit.

    Tu trouveras là-bas des gens qui honnissent ton Prophète — paix et bénédictions sur lui —, trouvent à redire dans ton Coran et déshonorent les tiens. Ne t’assois pas avec ces gens tant qu’ils n’auront pas changé de sujet, même s’il t’est nécessaire d’entrer en discussion avec eux.

    Discute avec eux de la meilleure manière. Explique-leur le bien que tu connais et évite les controverses qui mènent à la haine et à la dissension. « Tu [Muhammad] ne guides pas ceux que tu aimes : mais c’est Allah qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les bien-guidés. » [
    6]

Cher frère, sache que l’exemple vivant que tu donnes est bien plus éloquent que tous les discours. Il est plus efficace et bénéfique d’utiliser ton admirable caractère, ton exemple parfait et ta droiture pour défendre et appeler à ta religion et à ta nation. Lorsqu’une opportunité s’offre à toi pour donner un discours ou un sermon dans leurs lieux de réunions ou associations, prépare-toi soigneusement. Choisis un discours qui ne créera pas de trouble et n’offensera pas l’intégrité [de tes auditeurs]. Ne crains pas leur position car Dieu est avec ceux qui sont sincères. Sois positif et n’insulte pas leur croyance. Mets plutôt en lumière leur bonté innée et révèle-leur nos croyances. En agissant ainsi, tu les auras correctement invité à la conscience et tu les auras motivés.

Enfin, j’ai tellement de choses à te dire et j’aurais aimé continuer à te donner des conseils mais je crains qu’en prolongeant le discours tu n’oublies beaucoup de ce que j’ai dit, car l’excès de parole détourne de l’essentiel.

Je souhaite que Dieu vous élève tous deux au rang des pieux successeurs, qu’Il vous protège et vous accorde un bon retour, comme le souhaiterait toute personne sincère. Que Dieu soit garant de votre religion, de vos devoirs et du résultat de vos actions. Que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur vous.

 

Amen.

 

 

Lundi 29 décembre 2008

 

 

Source:

Letter to a Muslim Student in the West : Al Banna, Imam Hassan [PB , 31pp, Small Booklet The Islamic Foundation & Fosis Ikhwan al Muslimeen , Muslim Brotherhood]

Traduit de l’
anglais (Association Objectif Traduction).
 
 

Notes

[1] Sourate 38, Sâd, verset 26.

[2] Sourate 2, Al-Baqarah, La génisse, verset 184.

[3] Sourate 20, Taha, versets 131 et 132.

[4] Sourate 3, Âl `Imrân, La famille d’Amram, verset 14.

[5] Sourate 7, Al-A`râf, Les limbes, verset 157.

[6] Sourate 28, Al-Qasas, Les récits, verset 56.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×