Comportement envers Les Voisins

Salam a3laykom wa rahmatollah wa barakatou,

Mes frères et soeurs, Soyez bon envers votre voisin, voisinage, vous en serez de (parfaits) croyants inchaALLAH...

Être musulman, c'est une triple façon d'être… C'est d'abord et avant tout une façon d'être envers le Créateur ; c'est ensuite une façon d'être envers les créatures, vivantes ou inertes ; c'est enfin une façon d'être envers soi-même.



Le Messager d'Allah sws met ici l'emphase sur l'attitude que le musulman doit adopter à l'égard de son voisin : des oulémas précisent que le terme "djâr" employé ici désigne bien évidemment celui qui habite à proximité, mais également toute personne que nous côtoyons, que ce soit durant le travail, pendant les études, au cours du voyage, etc…
En revenant vers l'ensemble des références traitant de ce sujet, il ressort que chacun a, à ce niveau, trois devoirs fondamentaux :
 


Le premier est le devoir de bienveillance (al ihsân). Le musulman doit ainsi toujours s'efforcer d'adopter une attitude positive et un comportement empreint de bonté envers son voisin, et ce, par exemple : en le traitant avec considération et respect. Abou Houraïra (radhia Allâhou anhou) rapporte que le Prophète Mohamed sws a dit : "Celui qui croit en Allah et au Jour Denier, qu'il honore son voisin." (Boukhâri et Mouslim)


 en manifestant de la générosité à son égard. A une occasion, le Messager d'Allah sws avait exhorté l'un de ses Compagnons (radhia Allâhou anhou), Abou Dharr (radhia Allâhou anhou), en ces termes : "Lorsque tu prépares un bouillon, augmentes-y la quantité d'eau puis offres-en un peu à une famille de ton voisinage."(muslim) ou encore, en lui apportant l'assistance et le soutien moral ou matériel dont il peut avoir besoin. Anas (radhia Allâhou anhou) rapporte que le Prophète Mohamed sws a dit : "N'a pas cru en moi celui qui dort repu tandis que son voisin, à côté de lui, a faim et il est au courant de cela." (Mousnad Bazzâr – Authentifié par Al Albâni).

Il est très important de souligner cependant que l'expression du bon comportement envers le voisin doit se faire dans le strict respect des impératifs du droit musulman, notamment en ce qui concerne les limites imposées dans les contacts avec les personnes du sexe opposé. Il est par exemple évident que la façon d'exprimer sa courtoisie ne sera pas du tout la même pour un homme à l'égard d'une voisine qu'à l'égard d'un voisin : Les règles au niveau du contact visuel, de la façon de converser avec chacun d'eux sont bien évidemment différentes et doivent être scrupuleusement respectées… Si je prends la peine d'insister sur ce point, c'est simplement parce que chaytân et son allié, notre nafs  (facette de l'égo qui inspire fréquemment le mal), peuvent aisément nous pousser à la transgression à ce niveau, et ce, sous couvert des meilleurs intentions, en nous exhortant par exemple à adopter une bienveillance -ihsân- à deux vitesses qui ferait que :

- l'on présente à une voisine un grand salut décoré par notre plus beau sourire, alors que pour un voisin, on se contente la plupart du temps d'un simple et rapide "salam… ou bonjour"…


- l'on soit pris d'une grande compassion lorsqu'on voit une voisine porter deux sacs et que l'on soit donc toujours prêt à lui proposer son aide, alors que, dans le même temps, si nous voyons un voisin peiner pour transporter quelque chose de bien plus lourd chez lui, on est bien moins prompt à lui venir en aide…


Le second devoir envers le voisin consiste à éviter de faire quoique ce soit qui puisse lui causer du tort. Le Prophète Mohamed sws a tenu des propos des sévères concernant celui qui nuit à son voisin ; il a dit : "Par Allah ! N'est pas croyant ! Par Allah ! N'est pas croyant ! Par Allah ! N'est pas croyant (...) celui dont le voisin n'est pas à l'abri de ses méfaits."(Sahîh oul Boukhâri)

Cela implique par exemple que l'on soit particulièrement vigilant au bruit que nous faisons (surtout lors des heures de repos), à la façon dont nous nous garons devant chez lui, à l'entretien de l'espace qui se trouve à proximité immédiate de sa propriété… C'est souvent en raison de la négligence dont on se montre coupable par rapport à ces points (considérés fréquemment comme étant des détails, mais qui, en réalité, sont très importants) que des tensions durables apparaissent entre voisins.


Et il faut savoir que les nuisances causées au voisin peuvent avoir des conséquences terribles… Elles peuvent annuler complètement l'effet positif de toutes nos bonnes actions  comme en témoigne le récit suivant :

Abou Houreirah (radhia Allâhou anhou) raconte ainsi qu'un homme questionna un jour le Prophète Mohamed sws en ces termes : "(Que penser d') unetelle (qui) est réputée pour son grand nombre de salât, de jeûnes et de dons (surérogatoires), mais elle cause du tort à ses voisins par ses propos…." Le Prophète Mohamed sws répondit : "Elle est dans le Feu !" (étant donné qu'elle s'efforce, d'un côté, d'accomplir ce qu'il est permis d'abandonner, tandis que, de l'autre côté, elle ne se gêne pas à faire ce qu'il est obligatoire de délaisser…) Il (l'homme) demanda (alors) : "(Et qu'en est-il d') unetelle (autre) qui est (plutôt) connue pour son petit nombre de jeûnes, d'aumônes et de prières. Elle donne (seulement en aumône) des morceaux de fromage. Néanmoins, elle ne cause pas de tort à ses voisins par ses propos." Le Prophète Mohamed sws dit alors : "Elle est au paradis." (étant donné que l'essentiel, dans la pratique du dîn, consiste à faire ce qui est obligatoire et à s'abstenir de ce qui est interdit : et c'est justement ce que fait cette seconde femme. Il n'y a en effet pas vraiment d'intérêt à se focaliser exclusivement sur ce qui est secondaire et à délaisser complètement ce qui est fondamental.


Par ailleurs, il existe des Hadiths qui montrent que la gravité de porter atteinte aux droits sacrés d'autrui est encore plus grave lorsque c'est le voisin qui en est la victime. Ainsi le Prophète Mohamed sws a dit en ce sens que le fait de faire le zinâ avec la femme de son voisin est dix fois plus grave que le zinâ avec n'importe quelle autre femme. Et voler son voisin est également dix fois grave que voler n'importe qui d'autre. (Sens d'un Hadith rapporté par Miqdâd (radhia Allâhou anhou) et authentifié par Al Albâni).

Le troisième devoir envers le voisin consiste à s'efforcer de faire preuve de retenue et de supporter avec patience quand celui-ci a une attitude désagréable et se comporte mal envers nous. C'est ce que Hassan Al Basri (rahimahoullâh) disait :


"La bonne compagnie avec les gens du voisinage ne consiste pas (simplement) à s'abstenir de nuire; elle consiste (aussi) à supporter (avec patience) le tort (qui nous est causé)."

Ce devoir est certainement le plus difficile des trois… mais c'est aussi celui qui est probablement le plus méritoire. Abou Dharr (radhia Allâhou anhou) rapporte que le Prophète Mohamed sws a cité à une occasion trois personnes qu'Allah swt aime ; parmi celles-ci, il a mentionné : "L'homme qui a un mauvais voisin qui le nuit, mais qui fait preuve de patience par rapport au tort qui lui est fait, et ce, jusqu'à ce qu'Allah le mette à l'abri (de ces méfaits) pendant qu'il est encore en vie ou après sa mort." (Tabrâniy).

 Pour conclure, je tiens à souligner encore deux points :

- Tout d'abord, le devoir d'al ihsân envers le voisin s'applique bien évidemment quand celui-ci est musulman, mais il doit également être respecté lorsque celui-ci ne partage notre foi. On rapporte ainsi au sujet de Abdoullâh Ibn 'Amr (radhia Allâhou anhou) que, lorsqu'on égorgeait un animal pour le faire cuire chez lui, il (radhia Allâhou anhou) s'assurait à ce qu'une partie de celui-ci soit offert à son voisin qui était juif, en rappelant les propos suivants du Prophète Mohamed sws : "Djibrail (alayhis salâm) m'a tellement interpellé au sujet du voisin que j'ai crains que celui-ci soit désigné comme héritier."


Et il faut bien comprendre que, pour que les non musulmans apprennent à apprécier l'Islam à sa juste valeur, aucun discours ne pourra jamais égaler le respect des différents enseignements que nous avons vu. Dans les conditions actuelles, où l'Islam et les musulmans sont constamment dénigrés, on peut disserter ou discourir pendant des heures sur les enseignements altruistes, magnanimes et humanitaires de notre religion avec les non musulmans, mais si ces qualités sont absentes de notre comportement, notre propos aura bien peu d'effet, étant donné que c'est sur nos actes que nous sommes jugés par ceux qui nous entourent.


Cette réflexion menée sur l'importance des devoirs envers le voisin doit nous rappeler un autre devoir encore plus important : celui du bon comportement envers celle qui est bien plus proche de vous… c'est-à-dire votre épouse ou future épouse. Quant on constate avec quelle insistance le Prophète Mohamed sws a exhorté les musulmans à faire preuve d'ihsân et à ne pas nuire celui qui habite à proximité… Se montrer désagréable avec elle peut très rapidement transformer sa vie en un véritable calvaire. Pourtant, il faut reconnaitre que, dans la vie quotidienne, les gens accordent bien moins d'importance au bon comportement envers leur épouse qu'envers les personnes étrangères. On ne voit souvent aucun problème à faire gratuitement des choses qu'elle n'aime pas, qui la dérangent ou qui lui cause du tort… en oubliant que le fait de la nuire injustement est tout aussi haram (et représente un péché kabîrah) que porter préjudice à n'importe quel autre musulman. 


Bonne méditation!


Commentaires (4)

1. mayssa (site web) 16/01/2011

ma voisine est une musulmane qui n arrete pas de me lancer des propo que j n aprecie pas elle me surveille san arret j ne voudrai plus lui parler comment doi je mi prendre sans commetre un pecher svp pourai je avoir une reponsse au plu vite merci .

2. rachida (site web) 16/01/2011

comment doi je reagire avec une femme ki est ma voisine qui me surveille sans cesse?

3. ......... 14/09/2009

Salam alaykoum, merci pour vos commentaires, je suis contente que mon site puisse vous être bénéfique.
Bonne lecture
Salam alaykoum

4. dentella 13/09/2009

salam merci mon frere pour ces informations tres riches L ISLAM apres etre une religion veridique elle est aussi une source d education par exellence puisse DIEU nous guider toujour dans le droit chemin j ai ete ravie de vous lire et j ai mis cette bonne meditation dans mes favoris pour la communiquer a autruis merci encore dentella.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×