Pourquoi mettre le hijab?

Que la Paix d'Allah, Sa Miséricorde et Ses Benedictions vous accompagnent
[As-Salamou alaykoum wa rahmatoullah wa barakatouh]

Comme vous le savez aujourd'hui le sujet est d'actualité. A nous de défendre notre communauté et notre liberté. Nous devons donc savoir répondre aux attaques et aux questions posées par les gens contre le port du voile (ou indécis)...

Avant tout, il faut savoir pourquoi une femme doit porter le Hijab ?

Allah a dit :
"Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ٍ croyants, afin que vous récoltiez le succès"
(Sourate 24/aya 31)

Allah a dit:
"Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose, d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident"
(sourate 33/aya 36)

On a ici un commandement suivi d'un rappel qui montre que la désobéissance à un ordre divin conduit vers la déviation.

Allah a dit:
"O enfants d'Adam! Que le Diable ne vous tente point, comme il a fait sortir du Paradis vos père et mère, leur arrachant leur vêtement pour leur rendre visibles leurs nudités"
(sourate 7/aya 27)
Dans la vision islamique, la femme mérite le respect, non en fonction de sa beauté, de son rang ou de son intelligence, mais parce qu'elle est un humain honoré par Allah qui met des barrières aux gens dont le coeur est malade.

La femme musulmane n'a pas besoin de mettre en valeur ses atouts physiques ni de procéder par la séduction pour avoir sa place dans la société.

Faut-il faire du corps de la femme un moyen de publicité pour vendre une marchandise ? Faut-il exposer et étaler le corps des femmes dans des boutiques ou stands pour attirer les clients ?
Faut-il en constituer la nourriture des regards concupiscents et impurs et ramasser de la sorte de l'argent ? Où est le vrai respect de la femme dans une société qui prétend n'avoir libéré la femme que pour mieux s'en servir !

En fait, la femme n'a d'égard que lorsqu'elle est belle et attirante et peut servir d'objet de plaisir et de marketing pour la publicité. Quel contraste avec la considération et le respect que l'Islam porte à la femme qu'elle soit belle ou laide !

De même, lorsque Allah commande à la femme de porter le Hijab, Il précise "O croyante". Naturellement, celle dont la foi est faible se trouve hésitante à le porter.
Naturellement, chaque femme sait au fond d'elle-même que ne pas porter le Hijab est une transgression aux ordres divins.

Dans un hadith le prophète a dit : "Toute femme qui se déshabille en dehors de chez elle a déchiré le voile entre elle et Allah" Que dire alors de celle qui sort de chez elle avec cette tenue non Islamique !?

En fait, la vraie croyante, c'est celle qui met en pratique ce verset coranique :

"La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allah et Son messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est : 'Nous avons entendu et nous avons obéi'. Et voilà ceux qui réussissent. Et quiconque obéit à Allah et à Son messager, et craint Allah et Le redoute... alors, voilà ceux qui récoltent le succès"
(Sourate 24/aya 51)

Seulement, certaines se trouvent des excuses comme par exemple :

- Le fait de dire : "Je ne suis pas encore convaincu par le port du hijab !". Ce doute fait qu'elle n'est pas encore convaincue de l'Islam en entier.

C'est le cas de ceux qui disent comme il se trouve dans un verset :

"Ceux qui ne croient pas en Allah et en Ses messagers, et qui veulent faire distinction entre Allah et Ses messagers et qui disent : 'Nous croyons en certains d'entre eux, mais ne croyons pas en d'autres', et qui veulent prendre un chemin intermédiaire (entre la foi et la mécréance)"

- Une autre dira : "Je suis convaincue du port du hijab, mais j'ai peur d'avoir des problèmes avec ma famille ou on me verra dans la rue d'un mauvais oeil !"
Que dire alors des paroles du prophète lorsqu'il a dit qu'il n y a pas d'écoute à quelqu'un lorsqu'il y a une transgression d'un ordre divin !

Allah a dit : "Et si tous deux te forcent a M'associer ce dont tu n'as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. Vers Moi, ensuite, est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez"
(31/15)

Donc, soit cette femme obéit à son père, sa mère ou son mari et ne le porte pas, ce qui fait qu'elle a désobéit à son seigneur. Soit elle le porte et aura à subir les reproches de son entourage ce qui ne fait qu'augmenter ses bonnes actions auprès d'Allah car elle aura par conséquent obéit à son créateur.


- Une autre fausse excuse est de dire : "J'ai peur de le mettre et qu'après un certains temps je l'enlève, parce que j'en ai vu certaines le faire !"

Ce raisonnement est soufflé par Iblis qui laisse cette personne en attente souhaitant voir la mort prendre cette personne tout en se trouvant sous cet état de transgression de cet ordre divin.

Allah a dit :

"Quiconque obéit à Allah et au Messager... ceux-là seront avec ceux qu'Allah a comblés de Ses bienfaits : les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels compagnons que ceux-là ! Cette grâce vient d'Allah. Et Allah suffit comme Parfait Connaisseur"
(4/69)
- Une autre dira : "J'ai en tête de porter le hijab mais je le porterai plus tard"

La question qui se pose est : Qui te dit que tu vivras jusqu'à avoir le temps de le porter ?

Dans la Sira du prophète, on raconte l'histoire d'un poète d'une tribu à qui on raconta l'avénement du prophète et son appel au monothéisme.
Il dit aux gens de sa tribu : "Je vais me convertir à cette religion".
On lui dit : "Mais elle interdit de boire les boissons alcoolisées" (Ce poète était très porté sur les boissons alcoolisées).
Alors il dit : "Dans ce cas, je vais retarder ma conversion d'une année et bien profiter des boissons alcoolisées". On rapporte qu'il est mort après sa déclaration et dans la mécréance.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×